Carnet de Chants


Le Forban

Le Forban

Je suis Marsouin que m'importe la gloire
Enfant de roi et de prostituée
Sur un cadavre je chante victoire
Et dans un crâne je bois la liberté
Vivre d'orgie est ma seule espérance
Le seul bonheur que j'ai su conquérir
C'est sur les flots, berceau de mon enfance
C'est sur les flots qu'un Marsouin doit mourir

Vin qui pétille, femme gentille
Sous tes baisers brûlant d'amour, oui d'amour
Dans la bataille, mort aux canailles
Je ris, je chante, et je bois tour à tour

Quoique Marsouin vivant dans la débine
Et méprisant les lois même de la mort
Ne vivant que de meurtres et de rapines
Je bois mon vin dans une coupe d'or
Allons enfants, allons buvons mes braves
Buvons l'ivresse et l'orgie à grand pot
Aujourd'hui fête, et puis demain peut-être
Ma tête ira s'engloutir dans les flots

Devant partir sur une yole étrangère
Demain mon cœur servira d'Étendard
Et mon sang rougissant la galère
Aujourd'hui fête, et demain le hasard
Vierge plaintive, toi ma captive
Ma bouche ira dévorer tes appas
Encore vibrants d'une autre amante
Je ris, je chante et je bois tour à tour