Carnet de Chants



Le mousquetaire

Partout, partout nos traditions guerrières
Et nos couleurs toujours plus loin
Voici les fils des vaillants mousquetaires
Jeunes et fiers et valeureux Marsouins
La mine altière s'en vont eu guerre
Tout en chantant leurs anciennes chansons
Et l'ancre d'or brillante aux écussons.

Le mousquetaire sur cette terre
C'est le Marsouin au passé éclatant
Arrière, arrière peuple berbère
Vous ne vaincrez jamais nos régiments

Humble biffin à la capote grise
Et toi dragon au casque étincelant
Chasseurs hussards à 1a moustache qui frise
Inclinez-vous devant nos régiments
Et quand la poudre, comme la foudre
Éclate et tonne au milieu des combats
Tout est carnage sur son passage
L'ennemi fuit et ne résiste pas

Et l'on peut voir sur sa face brunie
Les longs sillons que le soleil trace,
Et à ses pieds les têtes ennemies
Qu'en attaquant, le Yatagan faucha
Jeunes et frivoles, à notre école
Si vous voulez gagner nos ancres d'or
C'est dans la plaine africaine
Qu'il faut venir, et l'on vous dressera

Et vous verrez sous un plafond d'étoiles
À la lueurs d'un feu de bivouac
Qu'un marsouin peut, sous sa guitoune de toile
Dormir en paix, et fumer son tabac
Et dès l'aurore il peut encore
Marcher gaiement sous un soleil de plomb
Sans une goutte dans sa source
Un biscuit sec souvent comme pot au feu