Carnet de Chants



Le duc de bordeaux

Le duc de bordeaux ressemble à son frère
Son frère à son père et son père à mon cul
De là je conclus que l'duc de bordeaux
Ressemble à mon cul comme deux gouttes d'eau

Taïaut ! taïaut ! taïaut !
des prunes, des prunes, des prunes !

Nom de Dieu disait la princesse
En voyant la pine du baron
J'aimerai mieux l'avoir dans les fesses
Que de la voir dans son pantalon

Chasseur as-tu vu le trou de mon cul
Si tu veux le voir tu reviendras ce soir
Moi j'ai vu le tien je n'en ai rien dit
Si tu vois le mien tu n'en diras rien

Le duc de Chevreuse ayant déclaré
Que tous les cocus devait être noyés
Madame de Chevreuse lui a demandé
S'il était bien sur de savoir nager

La duchesse de la Trémouille
Malgré sa grande piété
A patiné plus de paires de couilles
Que la grande armée n'a usé de souliers