Carnet de Chants



Le gars Popol

Dans la rue Sébastopol
Y a le gars Popol
Un gars à la redresse
Son pantalon fait des plis
Et son ventre aussi
Il n'a pas de chaussettes
Il ramasse les mégots
Qui traîne dans les caniveaux
Pour se faire du bobinot

Ah ! Crache-moi dans la gueule
Chie-moi sur le ventre
Et dis-moi que tu m'aimes
Vas-y petit gars, passe-moi tes grelots
Que j' joue du yoyo

Le père de Popol était un sacré mecqueton
Qui jouait du violon, dans les bals musettes
Sa mère, une sacrée putain
Qui montrait ses seins
pour un verre de vin

C'était la première fois que Popol baisait
Une Sénégalaise
Et quand il lui mit la main
Il sentit soudain
Quelque chose de gras
Comme la mayonnaise