Carnet de Chants



Riquita

À Java, il était née une poupée
Une poupée si jolie qu'on eut dit
Un bijou ou un joujou
Qu'on adore et qui rend fou.
Un étranger en passant, la voyant,
Lui dit : viens donc à Paris, ma jolie,
Les plaisirs et les désirs
Te feront reine ou démon.

Riquita, jolie fleur de Java,
Viens danser, viens donner tes baisers,
Tes grands yeux langoureux m'ensorcellent,
Ton doux chant émouvant nous appelle,
Riquita, joli rêve d'amour,
On voudrait te garder pour toujours.

Et tout Paris acclama Riquita,
Elle vit dans la folie de lorgie,
Un regard de ses beaux yeux
Fait d'un homme un malheureux.
À tout le monde elle se promet,
Et jamais son cœur
N'a pu se donner ni aimer,
Elle rit quand vous pleurez,
Elle pleur quand vous chantez.

Étranger, toi qui m'as dit qu'à Paris,
Je trouverai le bonheur, moi j'en meurs,
J'ai gardé la nostalgie du ciel bleu de mon pays.
Ah, ce qu'ils m'ont fait souffrir vos plaisirs,
Laissez-moi, je veux partir ou mourir,
Cette nuit, un ange blond ma chanté votre chanson