Carnet de Chants



La Mort

La Mort chevauche à travers le pays
Frappant sans choix les héros, les bannis,
Fuyez ennemis, sinon vous mourrez
Nous autres face à elle n'avons de regret
Fai la la la, fai la la la
La Mort qui rode sur nos chemins.

Tremblent devant toi les lâches et les impurs
Car bientôt ils deviendront ta pâture
Nous les chargerons sans crainte, ô Mort
Car tu es notre amie et nous vaincrons encore.
Fai la la la, fai la la la
La Mort qui rode sur nos chemins.

La Mort fauchant, rasant, dévastant,
Décime nos rangs, frappant les survivants.
Mais le soir venu, nous la chantons
Sans rancune, car c'est un vieux compagnon.
Fai la la la, fai la la la
La Mort qui rode sur nos chemins.

Un jour enfin tu viendras nous saisir.
À tes côtés nous serons fiers de partir.
Les dieux des combats nous accueilleront
Alors festoieront et ripailleront
En ton honneur.
Fai la la la, fai la la la
La Mort qui rode sur nos chemins.