Carnet de Chants



Monsieur de Turenne

M'sieu d'Turenne a dit au Poitevin
Qui a grand soif et lui demande à boire.
M'sieu d'Turenne a dit au Poitevin :
"Aux champs d'Alsace, il pousse aussi du vin.
Et ce vin-là pétille mieux
S'il est versé par Madame la Gloire,
Et ce vin-là pétille mieux
Lorsqu'on y mêle un flot de sang joyeux."

M'sieu d'Turenne a dit aux Provençaux
Très désireux d'entendre les cigales.
M'sieu d'Turenne a dit aux Provençaux :
"La poudre chante à l'heure des assauts.
Dans l'air en feu vous entendrez
Autour de vous la musique des balles.
Dans l'air en feu vous entendrez
Des cigalons de soleil enivrés."

M'sieu d'Turenne a dit aux gars bretons
À qui les cloches donnent du courage.
M'sieu d'Turenne a dit aux gars bretons :
"Morbleu ! Courez me prendre ces canons !
Avec le bronze l'on fera
De quoi sonner par dessus vos villages.
Avec le bronze l'on fera
De quoi sonner quand on vous mariera."

M'sieu d'Turenne a dit aux gens du Roi
Qui marchent fiers sous les drapeaux de France.
M'sieu d'Turenne a dit aux gens du Roi :
"Levez la tête et tenez le corps droit !
Aux jolis yeux, sachez, soldats,
Mousquet au poing, faire la révérence.
Aux jolis yeux, sachez, soldats,
Quant aux boulets, ne les saluez pas !"