Carnet de Chants



La bourguignonne

Au pied d'une vigne
Je naquis un jour,
D'une mère digne
De tous mes amours.
Depuis ma naissance
Elle m'a nourri
En reconnaissance
Moi je la chéris.

Joyeux enfants de la Bourgogne
Je n'ai jamais eu de guignon,
Quand je vois rougir ma trogne
Je suis fier d'être bourguignon.

Assis sous la treille
Plus heureux qu'un roi,
Toujours ma bouteille
À côté de moi.
Jamais je m'embrouille
Car chaque matin
Je me débarbouille
Dans un verre de vin.

Madère et Champagne
Approchez un peu,
Et vous, vins d'Espagne,
Malgré votre feu,
Le jus de l'ivrogne
Réclame ses droits,
Devant la Bourgogne
Saluez trois fois.