Carnet de Chants


Le chant du Transmetteur

Le chant du Transmetteur

Par delà les terres et l'océan
Sur tous les fronts offrant sa vie,
Le transmetteur va de l'avant
Pour relier et unir aussi.

À travers l'espace et le ciel
Transmetteur : porte les nouvelles !
Au nom de la France et par Saint Gabriel
Un cri : "Vive les Transmissions !"

Avec honneur il s'est battu,
Des champs de la Somme à l'Italie,
Beaucoup de pertes il a connu,
De Verdun jusqu'à l'Algérie.

Quand au combat le danger couve,
Il n'affirme rien qu'il ne prouve.
Par les ondes et pour les siens
Il doit agir vite et bien.

Héritier des anciens sapeurs,
Et fier et droit à l'oreille fine,
Le transmetteur crie à grand cœur :
"Qui me regarde s'incline".

Tout dévoué à sa patrie
Il entra dans la résistance.
Vers l'Indochine il est parti,
Pour ta gloire, Ô toi ma France.

Bravant la mort et la souffrance,
Car rien ne craint que le silence ;
Et pour pouvoir vaincre l'adversaire,
Unir les armes il faut le faire.

Le regard droit vers l'avenir,
Pour honorer ses chers anciens,
Sans cesse soutenir sans faillir,
La perfection est un besoin.

Par calme ou tempête dans les cieux,
Le cœur ardent et généreux,
Son action reste vive et sûre,
Il est la foudre dans l'azur.

Pour la gloire des transmetteurs
Si t'es l'ancien, sois le meilleur.
La maîtrise de l'information
Donnera victoire à la nation.