Carnet de Chants



La Revue

Les clairons ont jeté leur fanfare aux échos
En salut au drapeau dont la hampe s'incline
Haut sur ses étriers, le chef qui les dominent
D'un cris bref a figé mille coquelicots
Des visages bronzés aux feux des siroccos
Des yeux étincelants fixés sur l'étamine
Des rubans cloutés d'or sur plus d'une poitrine
Ce sont les tirailleurs, les lascars, les turcos
Toujours prêt à servir sous les couleurs de France
Les croix et les galons comme seule espérance
C'est un seul cœur qui bat sous tous les boléros
Joignant à la candeur des hommes de la terre
L'atavique passion pour les jeux de la guerre
Ce sont de grands enfants, ce furent des héros.