Carnet de Chants



L'Aigle d'Ostérode

Grenadier de l'Empire ou de la République
Parti combattre au loin avec armes et bagages
Tu as toujours aimé, dans les moments critiques,
L'honneur et l'amitié du Train des Équipages.

Entre Ostérode et nous, la souffrance et la gloire
L'aigle a pris son envol, les ailes chargées d'espoir.
Puis, s'est venu posé sur les bords de la Loire
Pour orner à jamais le pli des étendards, le pli des étendards.

Des déserts de l'Afrique aux plaines de Russie,
Des rives du Mexique au pays des moussons,
Le Train, chargé d'histoire et présent sans répit
A payé son tribut et peut lever le front.

Si, un jour, le pays doit faire appel à nous
Pour sauver ses enfants, la France et ses amis
Au delà du tourment soyons au rendez-vous
Tringlots et combattants mourons pour la Patrie.