Carnet de Chants



Le chasseur de Vincennes

Le chasseur est un franc luron
Sachant l'amour, sachant la guerre
Propre à fasciner un tendron
Comme à courir dans la carrière
Toujours le premier au combat
Il sort le dernier de l'arène
Voilà le cha, voilà le cha
Voilà le chasseur de Vincennes. (bis)

Avec des ailes aux talons,
Sans grosse caisse ni musique,
C'est au son de trente clairons
Qu'il s'élance au pas gymnastique
Dieu ! Quelle allure ! Quel fracas !
Bouillante ardeur que rien n'enchaîne
Voilà le cha, voilà le cha
Voilà le chasseur de Vincennes. (bis)

La ligne est le plus court chemin
Qui d'un point conduit à la gloire,
La garde en sa solide main
Au besoin fixe la victoire,
Le canon tonne avec fracas
La charge fait trembler la plaine,
Dans un chaos bondit le cha
Bondit le chasseur de Vincennes. (bis)

À dompter les alligators
Le Mexicain peut être habile,
Serpents, bisons, jaguars, castors,
Pour lui sont une proie facile,
Mais en dépit d'ses guérillas
On sait qu'il a eu bien des peines
À se tirer des griff's du cha
Des griff's du chasseur de Vincennes. (bis)

Du sexe adorateur fervent,
Quand il fait un brin de toilette
Il courtise indistinctement
La grande dame et la grisette
Celle qu'il tiens entre ses bras
Me craint rien, sinon qu'on lui prenne
Son petit cha, son petit cha
Son petit chasseur de Vincennes. (bis)

Il est une vieille chanson
Vantant notre noir uniforme,
Mais ce n'est pas une raison
pour que toujours on s'y conforme
Entre nous, Confessons bien bas
Qu'à l'assaut des bouteilles pleines
Du noir au gris passe le cha
Passe le chasseur de Vincennes. (bis)

Amis, soyons gais compagnons
Pendant que nous trinquons ensemble
Et répétons à pleins poumons
Ce refrain sans que le sol tremble
Partout où il porte ses pas
Le chasseur a fait bien des siennes
Mais nul n'a fait le poil au cha
Le poil au chasseur de Vincennes. (bis)

Quand le chasseur a son congé
Son ambition n'a plus de bornes
De l'hymen il court le danger
Mais il ne portera pas d'cornes
Non non il ne le sera pas
Car à la guerre comme en hymen
C'est un bon cha, un bon p'tit cha
C'est un bon chasseur de Vincennes. (bis)

Mais son dernier jour est venu
Amis, pleurons un camarade,
Il est mort comme il a vécu
En son honneur buvons rasades
Et sur sa tombe on écrira
Ci-gît un cha, un bon p'tit cha
Un bon p'tit chasseur de Vincennes. (bis)