Carnet de Chants



Réveillez-vous Picards

Réveillez-vous Picards,
Picards et Bourguignons.
Apprenez la manière d'avoir de bons bâtons,
Car voici le printemps et aussi la saison
Pour aller à la guerre donner des horions.

Tel parle de la guerre
Mais ne sait pas que c'est :
Je vous jure mon âme que c'est un piteux faict
Et que maint homme d'armes et gentil compagnon
Y ont perdu la vie, et robe et chaperon.

Où est ce duc d'Autriche ?
Il est en Pays-Bas
Il est en Basse Flandre avec ses Picards
Qui nuit et jour le prient qu'il les veuille mener
En la Haute Bourgogne pour la lui contester.

Quand serons en Bourgogne,
Et en Franche Comté,
Ce sera qui-qu'en-grogne le temps de festoyer
Bout'ront le roy de France, dehors de ces costaux
Et mettrons dans nos panses le vin de leurs tonneaux

Adieu, adieu, Salins,
Salins et Besançon
Et la ville de Beaulne, là où les bons vins sont
Les Picards les ont bus, les flamants les paieront
Quatre pastars la pinte ou bien battus seront.

Nous lansquenets et reîtres
Et soudards si marchons
Sans finir de connaître où nous arriverons,
Aidons Dame Fortune et destin que suivons
À prêter longue vie aux soldats Bourguignons.

Quand mourrons de malheur
La hacquebutte au poing
Que Duc nostre Seigneur digne tombeau nous doint
Et que dedans la terre où tous nous en irons
Fasse le repos guerre aux braves bourgignons

Et quand viendra le temps
Où trompes sonneront
Au dernier Alahau, quand nos tambours battront
Nous lèveront bannières aux ducque bourgignon
Pour aller à la guerre donner des horions.