Carnet de Chants



Les Cailloux

Sous le sac que l'on porte
Qui pèse vingt kilos
On marche comme des cloportes
Et l'on courbe le dos
Mais qu'une jolie fille
Vienne à passer par là
Aussitôt nos yeux brillent
Et nous marquons le pas.
À détailler son corps mignon,
On en oublie ses durillons.

Y a des cailloux sur toutes les routes
Sur toutes les routes y a des chagrins
Mais pour guérir le moral en déroute
Il y a des filles sur tous les chemins
Y en a autant qu'il y a de pierres
Qu'il y a de fleurs dans les jardins
Qu'il y a d'oiseaux sur la branche légère
Il y a des filles sur tous les chemins.
Il suffit de trouver celle dont a rêvé
Ainsi quand on pense à l'amour le chemin semble bien plus court
Y a des cailloux sur toutes les routes
Mais aujourd'hui comme demain
Une raison suffit pour qu'on s'en foute
Il y a des filles sur tous les chemins

Qu'elle soit brune ou blonde,
La fille que nous croisons
C'est la plus belle du monde aux yeux du bataillon,
Et pour le deuxième classe
Comme pour le commandant
C'est de l'amour qui passe
Est tout l'monde est content.
Nous nous r'dressons dans un frisson
Et nous chantons à l'unisson.

Le bon vieux légionnaire est un soldat fameux,
On peut tout lui faire faire, il fait plus qu'il ne peut.
Il travers'ra les flammes mais toujours en chantant,
En pensant à la femme, il a ça dans le sang,
Et c'est pourquoi les troubadours font rimer amour et tambour.