Carnet de Chants


060 Marche de la Légion Étrangère
061 Chant du 1er REC
062 La Rue
063 La lune est claire
164 Chant du 1er REG
171 Aux légionnaires
278 C'est le 4
279 Chant du 3e REI
280 Chant du GRLE
281 Chez nous au troisième
282 Connaissez-vous ces hommes
283 Il est un moulin
284 La Légion marche
285 Le Boudin
286 Le front haut et l'âme fière
287 Légionnaire de l'Afrique
288 Les Cailloux
289 Oh, Susanna !
290 Quand on a une fille dans l'cuir
291 Sapeurs, mineurs et bâtisseurs
292 Soldats de la Légion Étrangère
293 Sous le soleil brûlant d'Afrique
294 Venu volontaire
427 Nous sommes tous des volontaires

Marche de la Légion Étrangère

Au Tonkin la légion immortelle
À Tuyen-Quang illustra notre drapeau
Vous les morts nous vous serons fidèles
Dormez en paix en vos tombeaux

Tiens, voilà du boudin, voilà du boudin,
Voilà du boudin
Pour les Alsaciens les Suisses et les Lorrains
Pour les Belges y en à plus |
Pour les Belges y en à plus | (bis)
Ce sont des tireurs au cul |

Que ce soit aux heurts de Camerone
Maroc Syrie et Madagascar
La légion toujours se donne
Pour sauver l'honneur de l'Étendard

Que ce soit au Maroc ou à Camerone
Elle sut vaillamment lutter
Pour deux mots elle se donne
Sa devise : honneur fidélité

Au cours de nos campagnes lointaines
Affrontant la fièvre et le feu
Oublions avec nos peines
La mort qui nous oublie si peu



Chant du 1er REC

Une colonne de la légion étrangère
S'avance dans le bled en Syrie
La tête de la colonne est formée | (bis)
Par l'premier étranger cavalerie |

Des Druses s'avancent à la bataille
En avant légionnaires à l'ennemi
Le plus brave au combat comme toujours | (bis)
C'est l'premier étranger cavalerie |

Un légionnaire tombe frappé d'une balle
Adieu mes parents mes amis
Toutes mes fautes je les ai expiées | (bis)
Au premier étranger cavalerie |

Sur sa tombe une simple croix s'élève
Sur laquelle ces seuls mots sont inscrits
Il a servit honnête et fidèle | (bis)
Au premier étranger cavalerie |



La Rue

Puisqu'il nous faut vivre et lutter dans la souffrance
Le jour est venu ou nous imposerons au front
La force de nos armes
La force de nos cœurs et de nos bras

Foulant la boue sombre
Vont les képis blancs
Foulant la boue sombre
Vont les képis blancs

La rue appartient à celui qui y descend
La rue appartient au drapeau des képis blancs
Autour de nous la haine
Autour de nous les dogmes que l'on abat

Combien sont tombés au hasard d'un clair matin
De nos camarades qui souriaient au destin
Nous tomberons en route
Nous tomberons ou vaincrons au combat

La vie ne sourit qu'aux plus fort au plus malin
L'ardeur la fierté, la jeunesse sont dans nos rangs
Pour nos combats nos luttes
Honneur fidélité sur nos drapeaux

Puis le jour viendra de brandir notre flambeau
Le peuple la jeunesse s'uniront à nos drapeaux
Nous sauverons la France
Nous bâtirons l'Europe de demain



La lune est claire

La lune est claire
La ville dort,
J'ai rendez-vous avec
celle que j'adore.
Mais la Légion s'en va |
Oui s'en va |
Part au baroud, baroud | (bis)
Janine, je reviendrai |
Sans aucun doute |

Et la mitraille
Autour de moi
Elle ne respecte
Pas la loi.
Les légionnaires |
Les plus vaillants |
Tombent sous le feu, le feu | (bis)
Mais ton amour Jeanine |
M'a protégé |



Chant du 1er REG

Le fanion claque et s'élève
Au dessus du pont romain.
Légionnaire marche sans trêve
Sur les pas de nos anciens.
Les médailles sonnent sur le tablier,
Sur l'épaule brille la hache du pionnier.
Honneur fidélité.
Premier régiment étranger de génie
Grenades à sept flammes sur ta cuirasse brille.
Honneur fidélité

En sondant, les baïonnettes
Chantent toutes le même refrain,
Il faut faire place nette
Déminer tout le terrain.
Les grappins soulèvent des mines piégées
Il faut avancer au mépris du danger.
Honneur fidélité.
Premier régiment étranger de génie
Grenades à sept flammes sur ta cuirasse brille.
Honneur fidélité.

Une seule devise aux lèvres :
Légio patria nostra.
Le lance flammes ou la portière
Légionnaire tu serviras.
Quand le vert et rouge de ton fanion surgit
C'est la débandade dans les rangs ennemis.
Honneur fidélité.
Premier régiment étranger de génie
Sapeur de combat sans crainte ni répit.
Honneur fidélité.



Aux légionnaires

Quand on a bouffé son pognon
Ou gâché par un coup d'cochon
Toute sa carrière,
On prend ses godasses sur son dos,
Et l'on file au fond d'un paquebot
Aux Légionnaires.

On y trouve des copains d'partout
Y en a d'Vienne, y en a d'Montretout
Pas ordinaires,
Des aristos et des marlous
Qui se sont donnés rendez-vous
Aux Légionnaires.

Y a des avocats, des médecins,
Des juges, des marquis, des roussins
D'anciens notaires,
Mêm' des curés qui sans façons
Baptisent le Bon Dieu d'sacrés noms
Aux Légionnaires.

On vit au pays des Bicots,
Là où c'qu'il y a qu'des bourricots
Des vieilles moukères
En France, on ferait bien trop d'pétard
Et l'bourgeois a peur du cafard
Du Légionnaire.

On vit avec d'autres passions
Que l'pioupiou qui monte la faction
D'vant l'ministère,
Mieux vaut la brousse du Tonkin
Que la caserne du biffin
Pour l'Légionnaire.

Chez nous on devient pas proprio
Faut trop traîner ses godillots
Par tout' la terre,
Le pernod, les femmes et l'assaut
Dame, on n'est pas comme il faut
Aux Légionnaires.

Quinze ans on fait ce dur métier,
À moins q'un ball' vienn' prend' pitié
De not' misère,
Alors l'chacal aiguise ses crocs,
En disant j'vas croquer les os
D'un Légionnaire.

Mais ça n'est pas admis chez nous,
Un copain dit au bord d'not'trou
Quelqu'bout d'prière,
Deux morceaux d'bois en croix, un nom,
Qu'importe si c'nom là c'est pas l'bon
C't'un Légionnaire.



C'est le 4

À travers pierres et dunes,
S'en vont les képis blancs.
Sous le soleil, claire de lune,
Nous marchons en chantant..
Vers Béchar ou vers Casa,
Dans toutes les directions,
Nous repartons au combat,
Pour la gloire de la Légion.

C'est le quatre en chantant qui s'avance
Qui s'avance, Laissez le passer.

Sur les pistes des Corbières,
Nous partons en mission.
Une colonne de bérets verts,
S'en va à l'instruction.
Vers la Jasse ou vers Bel-Air
Dans toutes les directions
Devenir légionnaire,
C'est notre seule ambition.



Chant du 3e REI

En avant troisième régiment,
En avant, toujours en avant ! (bis)
Par les bois et les monts,
Les rizières, les pitons,
En avant souriant.
Phalange à l'allure altière,
Au courage légendaire,
Digne et fière de son histoire,
Voici le troisième régiment,
Troisième des légionnaires
Mais premier aux trois fourragères,
Suivant son drapeau tissé de gloire,
Sur le chemin de la victoire.
En avant troisième régiment,
En avant, toujours en avant ! (bis)
Par les bois et les monts
Les rizières, les pitons,
En avant souriant.

Venus d'Europe, venus d'Afrique,
À l'appel d'un destin mystérieux,
Moissonnons sous le ciel asiatique,
Palmes d'or et lauriers prestigieux,
Ceux de la Somme, de la Champagne,
Des monts d'Artois, des djebels marocains,
Nous ont laissé la gloire pour compagne,
À nous d'être dignes de nos anciens.

Au long des routes de l'Indochine
Où refleurit la douce liberté
Quand nous chantons "Valeur et discipline"
L'écho répond "Honneur - Fidélité".
Par les rizières, par les montagnes,
Quand se sont promenés nos képis blancs
Partout renaît la paix dans les campagnes
Et le sourire aux lèvres des enfants.

Tournons les pages de notre histoire,
Écartons les plis de notre drapeau
Nous y verrons palpiter la mémoire
De tous nos anciens et de tous nos héros.
De Camerone suivant la flamme
Qui vient briller jusqu'à Phu-Tong-Hoa
Indomptable qu'elle luise en notre âme
Et nul de nous jamais ne faillira.



Chant du GRLE

Au pays des corons
À celui des santons
Du pays bigouden
Aux méandres du Rhin
Par delà les frontières de l'hexagone
Les recruteurs vont et informent

Pour que flotte à tous les vents, les couleurs du fanion
Que résonne notre devise "Honneur et Fidélité", Gloire à la Légion.

De tous les continents
Viennent vivre autrement
La Légion tend la main
Espoir d'un lendemain
Du GRLE, ils sont le vivier
Les volontaires du monde entier

Quitte ton ordinaire,
Pour une vie d'Légionnaire
Rejoints les plus vaillants
Les rangs des képis blancs
L'esprit de Camerone te guidera
L'exemple des anciens tu suivras



Chez nous au troisième

Chez nous au troisième,
Il est un refrain,
Notre patron l'aime,
Autant que le Boudin,
On le répète à chaque instant,
Pour conserver toujours vingt ans.

Pas de mollesse, restons jeunes (bis)

La vie à la caserne
N'a rien de tentant,
En ce qui nous concerne,
Ça ne dure jamais longtemps
On nous donne des vieux bâtiments,
On les retape et on fout le camp.

Quand on s'est mariés,
J'étais sous-lieutenant
Tu m'as retrouvé,
Un beau jour commandant,
Je te reviendrai colonel
Pour notre troisième lune de miel.

Au revoir Chérie,
À mon prochain retour,
Je verrai le fruit
De nos amours si courts,
"Bonjour, monsieur, comment ça va ?
J'savais pas qu't'étais mon papa."

On nous a fait voir,
Le beau Danube bleu,
Le continent Noir,
Les blancs vallons neigeux,
Si la terre jaune me rend morose,
J'verrai quand même le vie en rose

S'il en voit sur la terre
De toutes les couleurs,
Le vrai légionnaire,
Y trouve son bonheur,
Il crèvera sur son chemin,
Toujours loin du dépôt commun



Connaissez-vous ces hommes

Connaissez-vous ces hommes qui marchent là-bas
Écoutez un peu la chanson de leurs pas
Elle vous dit qu'ils ont martelé bien des routes
Et ça c'est vrai, il n'y a aucun doute
Du Tonkin à Dakar
D'Afrique en Norvège
Dans le sable, le vent et la neige
Gloire à la Légion Étrangère.

Ai O - Ai O - Ai O - OO (bis)

Légionnaire de l'Afrique suis tes anciens.
De ton allure magnifique va ton chemin
Tête haute sans tourner les yeux,
L'âme légère et le cœur joyeux
Suis ta route sans peur de tomber
Avec Honneur et Fidélité.



Il est un moulin

Il est un moulin au fond de la vallée
Qui tourne et qui craque sans cesser } Bis
Partout où je m'en vais
Où je m'en vais,
Par montagnes et forêts, et forêts.
Le moulin enchanté, je le vois toujours
Qui tourne et qui craque sans cesser
Partout où je m'en vais
Où je m'en vais,
Par montagnes et forêts, et forêts.
Le moulin enchanté, je le vois toujours,
Ses murs, sa vallée, ses forêts.



La Légion marche - Chant du 2e REP

La Légion marche vers le front
En chantant nous suivons,
Héritiers de ses traditions
Nous sommes avec elle.

Nous sommes les hommes des troupes d'assaut,
Soldats de la vieille Légion
Demain brandissant nos Drapeaux
En vainqueurs nous défilerons
Nous n'avons pas seulement des armes
Mais le diable marche avec nous.
Ha, ha, ha, ha, ha, ha, Car nos aînés de la Légion
Se battant là-bas, nous emboîtons le pas. (bis)

Pour ce destin de chevalier,
Honneur, Fidélité,
Nous sommes fiers d'appartenir
Au 2e REP.



Le Boudin

Tiens, voilà du boudin, voilà du boudin, voilà du boudin
Pour les Alsaciens, les Suisses et les Lorrains,
Pour les Belges, y en a plus, Pour les Belges, y en a plus, |
Ce sont des tireurs au cul. | (bis)
Nous sommes des dégourdis,
Nous sommes des lascars
Des types pas ordinaires.
Nous avons souvent notre cafard,
Nous sommes des légionnaires.

Au Tonkin, la Légion immortelle
À Tuyen-Quang illustra notre drapeau,
Héros de Camerone et frères modèles
Dormez en paix dans vos tombeaux.

Tiens, voilà du boudin, voilà du boudin, voilà du boudin
Pour les Alsaciens, les Suisses et les Lorrains,
Pour les Belges, y en a plus, Pour les Belges, y en a plus, |
Ce sont des tireurs au cul. | (bis)
Nos anciens ont su mourir.
Pour la gloire de la Légion.
Nous saurons bien tous périr
Suivant la tradition.

Au cours de nos campagnes lointaines,
Affrontant la fièvre et le feu,
Oublions avec nos peines,
La mort qui nous oublie si peu.

Tiens, voilà du boudin, voilà du boudin, voilà du boudin
Pour les Alsaciens, les Suisses et les Lorrains,
Pour les Belges, y en a plus, Pour les Belges, y en a plus, |
Ce sont des tireurs au cul. | (bis)



Le front haut et l'âme fière - Chant du 5e REI

Vaillants guerriers de ce Régiment
Vous qui luttiez si superbement
En maintenant dans la tourmente
L'Honneur et la Fidélité
Vos successeurs ont serré les rangs
Donné leur cœur et versé leur sang
En combattant sans épouvante
Pour le 5e Étranger

Le front haut et l'âme fière
Marchant du pas de nos anciens
Nous suivons dans la poussière
Un glorieux chemin
La boue sombre des rizières
Scella notre destin
Donnant ce nom qui sonne clair
Régiment du Tonkin

Toujours plus haut flotte fièrement
Le beau drapeau de ce Régiment
Jetant au vent notre devise
D'Honneur et de Fidélité
Et sans l'écrin des plis glorieux
Tout le Tonkin revit à nos yeux
En le voyant que chacun dise
C'est le 5e Étranger



Légionnaire de l'Afrique

Le sac au dos, la gourde bien remplie,
Le grand képi rabattu sur les yeux,
Nous martelons le sol de l'Algérie,
Où sont tombés tous nos communs aïeux.
Quand nos chansons font tressaillir l'espace,
Chacun se dit, tous ces joyeux garçons,
C'est l'avenir, la fleur de notre race,
C'est le froment de nos futures moissons.

En avant, légionnaire de l'Afrique,
Dédaigneux de la pluie et du vent,
Batailleur et pourtant pacifique,
En avant, légionnaire, en avant,
En avant, en avant

Par les sentiers escaladant les pentes,
Le cœur joyeux où lève une chanson,
Nous combattons l'âme toujours vaillante,
Par le renom de notre vieille Légion
Ceux qui sont morts, guidant nos randonnées,
De les venger nous avons fait serment,
Et nous ferons que notre renommée,
Restera ce qu'elle fut de tout temps.



Les Cailloux

Sous le sac que l'on porte
Qui pèse vingt kilos
On marche comme des cloportes
Et l'on courbe le dos
Mais qu'une jolie fille
Vienne à passer par là
Aussitôt nos yeux brillent
Et nous marquons le pas.
À détailler son corps mignon,
On en oublie ses durillons.

Y a des cailloux sur toutes les routes
Sur toutes les routes y a des chagrins
Mais pour guérir le moral en déroute
Il y a des filles sur tous les chemins
Y en a autant qu'il y a de pierres
Qu'il y a de fleurs dans les jardins
Qu'il y a d'oiseaux sur la branche légère
Il y a des filles sur tous les chemins.
Il suffit de trouver celle dont a rêvé
Ainsi quand on pense à l'amour le chemin semble bien plus court
Y a des cailloux sur toutes les routes
Mais aujourd'hui comme demain
Une raison suffit pour qu'on s'en foute
Il y a des filles sur tous les chemins

Qu'elle soit brune ou blonde,
La fille que nous croisons
C'est la plus belle du monde aux yeux du bataillon,
Et pour le deuxième classe
Comme pour le commandant
C'est de l'amour qui passe
Est tout l'monde est content.
Nous nous r'dressons dans un frisson
Et nous chantons à l'unisson.

Le bon vieux légionnaire est un soldat fameux,
On peut tout lui faire faire, il fait plus qu'il ne peut.
Il travers'ra les flammes mais toujours en chantant,
En pensant à la femme, il a ça dans le sang,
Et c'est pourquoi les troubadours font rimer amour et tambour.



Oh, Susanna !

Ah ! les carottes. Ah ! les carottes.
Les carottes et les navets !
Qui c'est qui s'les tape,
Qui c'est qui s'les tape,
C'est la Compagnie Montée
Oh, Susanna, les carottes et les navets.
Oh, Susanna ! Compagnie Montée !

Ah ! les djebels, Ah ! les djebels.
Les djebels et les pitons !
Qui c'est qui s'les tape,
Qui c'est qui s'les tape,
C'est la Compagnie Montée
Oh, Susanna, les djebels et les pitons
Oh, Susanna ! Compagnie Montée !

Ah ! les p'tit'femmes. Ah ! les p'tit'femmes.
Les p'tit'femmes, les fiancées !
Qui c'est qui s'les tape,
Qui c'est qui s'les tape,
C'est la Compagnie Montée
Oh, Susanna, les femmes, les fiancées.
Oh, Susanna ! Compagnie Montée !

Ah ! les Latil, Ah, les Latil,
Les Latil de la montée
Qui c'est qui s'les pousse,
Qui c'est qui s'les pousse,
C'est la Compagnie montée,
Oh, Susanna, les Latil de la montée,
Oh, Susanna ! Compagnie montée !



Quand on a une fille dans l'cuir

Quand on a une fille dans l'cuir
Et que la vie vous dégoûte
On s'engage sous le fanion
Vert et Rouge de la Légion
Et sac au dos on prend la route
Quand on a une fille dans l'cuir...

Mets du pinard dans ton bidon
Et tes ennuis dans ta musette
C'est au cafard qu'on fait la guerre
Quand on est de la Légion
Quand on a une fille dans l'cuir...
Quand on a une fille dans l'cuir !



Sapeurs, mineurs et bâtisseurs

6e Étranger d'infanterie
Nous sommes tous tes héritiers
Syrie, Liban et Tunisie
Partout les combats sans pitié
Par le sang versé rendirent gloire
Au vieux régiment du Levant
À nos anciens chantons la gloire
Et reprenons d'un même élan.

Sapeurs, mineurs et bâtisseurs
À l'assaut, légionnaires du "6"
Et de la force des vainqueurs
Portons très haut notre devise
Parfois détruite, souvent construire
Toujours servir avec honneur et fidélité.

6e Étranger de génie Légion
Dans les combats les plus violents,
En première ligne nous serons mis
Comme les pionniers en défilant
Et pour la gloire de la Légion
Nous remplirons avec ardeur,
Dans le respect des traditions
Notre mission de constructeur.



Soldats de la Légion Étrangère

Soldats de la Légion Étrangère
Se sont battus
Partout en Algérie
Beaucoup sont tombés, de braves légionnaires (bis)
Pour la Légion, qui est notre Patrie (bis)

Comme nos anciens
Nous défendrons l'Algérie
Contre le Diable
Et les fellaghas
Avec nos drapeaux, Honneur, Fidélité (bis)
Nous tomberons ou nous vaincrons au combat. (bis)



Sous le soleil brûlant d'Afrique

Sous le soleil brûlant d'Afrique
Cochinchine, Madagascar
Une phalange magnifique
A fait flotter nos étendards.
Sa devise Honneur et Vaillance
Forme des soldats valeureux
Son drapeau, celui de la France
Est un emblème des plus glorieux

Vive la Légion étrangère
Et quand défilent les képis blancs
Si leur allure n'est pas légère
Ils portent tous tête haute et fière
Et s'élançant dans la fournaise
Le cœur joyeux, jamais tremblants
Au son de notre Marseillaise
Savent combattre les képis blancs

C'est une chose d'importance
La discipline à la Légion
L'amour du chef, l'obéissance
Sont de plus pure tradition
Et pour notre France chérie
Tous ces étrangers bravement
Viennent défendre la patrie
Avec honneur et dévouement.



Venu volontaire

Venu volontaire, recherchant la guerre,
Perdu dans la nuit,
Marchant, on oublie.
Nous combattrons,
Nous, les légionnaires,
Nous vaincrons
Partout et sans recours.
Sans attendre, la mission remplie,
Nous partons
Écoutant le tambour.

Septième compagnie toujours la première
A bien combattu
Et vient aujourd'hui
Se préparer à une autre guerre
Pour parer
Les coups de l'ennemi.
Pour la gloire
La Légion Étrangère
Nous donnerons
Aujourd'hui notre vie.



Nous sommes tous des volontaires

Nous marchons gaiement en cadence
Malgré le vent, malgré la pluie
Les meilleurs soldats de la France
Sont là, devant vous, les voici

Nous sommes tous des volontaires
Paras du 1er Étranger
Notre devise est légendaire
Honneur, Fidélité, Fidélité
Marchons Légionnaires
Dans la boue ou le sable brûlant
Marchons l'âme légère
Et le cœur vaillant
Marchons Légionnaires (bis)

Partout où le combat fait rage
On voit le 1er Étranger
Exemple d'héroïsme et de courage
Se couvrir de glorieux lauriers

Gardons dans le fond de nos âmes
Le souvenir de nos aînés
Et pour la grenade à sept flammes
Loyal prêt à tout sacrifier