Carnet de Chants


126 Promotion Général Largeau
336 Pour l'audace de servir
337 Promotion Ceux du Liban
338 Promotion Victoire de la Marne
339 Promotion Mont Froid
340 Promotion Division marocaine
341 Promotion Kolwezi
342 Promotion Vieille Garde
343 Promotion Armée d'Afrique
344 Promotion Commando d'Afrique
345 Promotion Pierre Brossolette
346 Promotion Opération Castor
347 Promotion Victoire d'Austerlitz
348 Promotion Sous-lieutenant Vilain
349 Promotion Denfert Rochereau
350 Promotion Commandant Pierre Messmer
351 Promotion Colonel Jean Sassi
352 Promotion Lieutenant Alquier
353 Promotion Commandant Barek-Deligny
354 Promotion Chef de bataillon Perceval
355 Promotion Chef de bataillon Delvert
356 Promotion Chef de bataillon Raymond Dronne
432 Promotion Capitaine BERGOT
433 Promotion Chef de bataillon Raymond Dronne
434 Promotion Chef de bataillon Delvert
435 Promotion Chef de bataillon Perceval
436 Promotion Commandant Barek-Deligny
437 Promotion Lieutenant Alquier
438 Promotion Colonel Jean Sassi
439 Promotion Commandant Pierre Messmer
440 Promotion Denfert Rochereau
441 Promotion Sous-lieutenant Vilain
442 Promotion Victoire d'Austerlitz
443 Promotion Opération Castor
444 Promotion Pierre Brossolette
445 Promotion Commandos d'Afrique
446 Promotion Armée d'Afrique
447 Promotion Vieille Garde
448 Promotion Lieutenant-colonel Saint Jacques
449 Promotion Kolwezi
450 Promotion Division marocaine
451 Promotion Mont Froid
452 Promotion Victoire de la Marne
453 Promotion Ceux du Liban

Promotion Général Largeau

Bercé dans l'aventure
Choisissant une vie dure
Vous partez défendre
L'honneur français au lointain
Sur le sol africain

Nous voulons servir
Même s'il faut mourir
À travers les tourments
Vous luttiez bravement
Guidez-nous plus haut
Vous Général Largeau

Au cours de dix années
Au Ouadaï opposé
Vous repoussez
Les Senoussistes jusqu'au confins
Du territoire tchadien

Travailleur acharné
Vous savez enseigner
Et par votre exemple
Et par votre fermeté
Valeureux officier !

Revenant au pays
Défendre la Patrie
C'est le don suprême
Que vous offrez sur le front
Avec abnégation



Pour l'audace de servir

Ils sont nés au sein des Corps d'armée
Aspirants rêvant de reconquête,
Pour venger l'affront de la défaite.
Dans la grande guerre, s'est affirmé
Sans faillir leur courage exemplaire
D'officiers au renom légendaire.
L'insigne honneur ils eurent ainsi
De devenir des fils de Saint-Cyr.

Fiers officiers, en héritiers,
Instruisons-nous pour vaincre!
Fiers officiers, cœurs sans faiblesse,
Nous ne saurions craindre
Pour l'honneur d'être prêts à périr
Au seul cri de l'audace de servir!

Nos anciens de Saint-Maixent, Cherchell
En s'engageant dans l'Infanterie
De leur sang par milliers ont écrit
Les hauts faits de l'histoire immortelle.
Des grandes promotions d'aspirants
La guerre a clairsemé bien des rangs
Pour libérer la mère patrie,
Défendre Indochine et Algérie.

La paix trouvée, notre formation
Unissant passé et avenir,
Retrouvant les couleurs de Saint-Cyr
Devint quatrième bataillon.
Mille fois chanté ou murmuré,
Méprisant peur, doutes et regrets,
Ce noble récit de notre histoire,
Enflamme nos cœurs épris de gloire.



Promotion Ceux du Liban

Dans la boue, les sillons, sous le ciel gris nous marchons.
Malgré la fatigue et la pluie, malgré la famine et l'ennui.
Nous veillons et nous attendons que pour nous gronde le canon.
Si demain il nous appelait, nous partirions sans un regret.

La France pleure ses enfants, tombés là-bas au Levant
Nous garderons leur souvenir, comme eux nous voulons bien servir.
Nos anciens du Liban, nous précèdent en avant,
Vivant pour la même raison, pour la France nous servirons.

Sous le soleil de plomb brûlant, montaient nos rires et nos chants.
Notre sourire était la paix pour tout ces enfants qui souffraient
Partout des orages d'acier, sur terre se sont déchaînés
Pour que sous un ciel bas et noir, à jamais meurt tout espoir



Promotion Victoire de la Marne

La Champagne résonne sous les pas des Uhlans
Des orages d'acier s'abattent sur nos rangs
Les morts de Charleroi hantent encore les esprits
La défaite déjà se dessine sur Paris }bis

Vainqueurs de la Marne, soldats et officiers,
Acceptez cet hommage de notre bataillon.
Fidèles à votre image nous sommes vos héritiers (bis)

Au cœur de la tourmente l'armée va reculer
Dans la tristesse d'automne elle paraît s'enliser.
Mais à l'appel de Joffre soudain les clairons sonnent
Annonçant la victoire que la Patrie ordonne (bis)

Et comme par miracle, dans un nouvel élan
S'avancent triomphalement nos fiers régiments.
La victoire de la Marne rentrera dans l'histoire
Gravée sur nos drapeaux pour la France et sa gloire (bis)



Promotion Mont Froid

Dans les glaces des Alpes
Les chasseurs escaladaient
Ils allaient à la rencontre
De l'ennemi bien installé
Et tous hommes d'endurance
Vers les cimes de notre France
Les chasseurs arrivaient !
Les chasseurs arrivaient !

Dans la grande nuit des Alpes
Les chasseurs s'élançaient
Lorsque la bataille s'engagea
Mont Froid, ta crête s'illumina
Avant l'aube de la victoire
Résonnent les bruits du combat
Et le pic sous le grand choc
Est enlevé bloc par bloc

Ils allaient par leur audace
Par le sang qu'ils ont versé
Sur le blanc manteau des Alpes
Retracer nos fières frontières
Car là haut tout près de Dieu,
Entre la terre et les cieux
Des chasseurs sont tombés !
Des chasseurs sont tombés !

Chaque an, la neige tout recouvre
Mais ils demeurent en nos cœurs
Que leur magnifique exemple
Nous serve aujourd'hui et demain
Si l'histoire de la France
Doit s'écrire par nos mains
Devenons les exemples
D'une vie et d'un destin



Promotion Division marocaine

Tous ces pas qui raisonnaient dans le lointain
Et tous ces accents étrangers au petit matin
Vers nous brandissant leurs drapeaux soudain (bis)
Nos frères africains (bis)

Ils donnèrent leur sueur et leur sang sans compter
Arrachant les victoires les plus inespérées
Et dans ses combats, elle s'est faite reine (bis)
Division marocaine (bis)

Elle s'illustra tout au long de la grande guerre
Et ses fourragères rouges étincelèrent
Première acclamée des alsaciens lorrains (bis)
Sauvant Château-Salins (bis)

Aujourd'hui nous contemplons ces vieux briscards
Le courage, la volonté en on fait la gloire
Légionnaires, artilleurs, zouaves et turcos |
Coude à coude à l'assaut | (bis)



Promotion Kolwezi

Sur Kolwezi ils ont sauté
Ces Français par le sang versé
Servant la paix, la liberté
Exemples pour nous, officiers.

Ils ont honoré leur drapeau
Reprenons le flambeau
À la gloire de la Légion
More Majorum

Sous un ciel lourd, chargé d'orages
Ils ont délivré les otages
Dans l'honneur, la fidélité
Comme eux, servons avec fierté.

Fidélité aux traditions
Unis par notre promotion
Partout où le combat fait signe
De nos anciens montrons-nous dignes.



Promotion Vieille Garde

Ils ont honoré le drapeau
Par delà les frontières
De Wagram à Marengo,
Ils firent trembler la Terre
Marchant au rythme des tambours,
Ils montrèrent leur bravoure.
À Friedland comme à Iéna,
L'ennemi capitula.

Vieille Garde, voici tes descendants,
Enfants d'Austerlitz et d'Arcole,
Nous gardons le flambeau ardent,
Brûlant en nous toujours dans cette école.

Brandissant l'aigle de la gloire,
Partout suivirent l'Empereur,
Exemple moral de notre histoire,
Sachons leur faire honneur.
Que votre panache au combat vous fidèle grognard,
À tout jamais guide nos pas,
Vers d'éclatantes victoires.

Comme vous dans le dernier carré
Pussions nous rester fier
Et par de la le sang versé
Servir pour notre terre.
Que dans un ultime sacrifice
Nous faisions resplendir
L'éclat du soleil d'Austerlitz
Comme un dernier soupir.



Promotion Armée d'Afrique

Spahis et légionnaires, tirailleurs marocains,
Fiers kabyles servant nos unités d'élite,
Troupes amalgamées qu'une foi pure habite,
Vous étiez au combat les glorieux Africains.

Vous alliez fièrement
Montrant votre vaillance
Sur tous les continents
À l'appel de la France.

Le Tchad, le Sénégal, l'Atlas d'un blanc cendré
Tremblent toujours le soir de vos échos tenaces.
Vous avez en tout lieu imprimé votre trace,
Vos feux, votre lumière et vos rythmes guerriers.

Et quand fut bousculée l'armée du continent,
Quand l'ennemi moqueur occupait la Patrie,
Dans un élan vainqueur, se dressant d'Algérie
L'armée qui a surgit a tenu son serment.

Vous vivez dans nos chants, vous vivez dans nos cœurs
Et aujourd'hui encore votre légende épique
Nous appelle a servir en soldats héroïques,
Que notre régiment vous suive avec ardeur.



Promotion Commando d'Afrique

Volontaires de tous horizons
Pour effacer l'humiliation
Toujours prêts à braver la mort
D'un seul désir d'un même élan
Autour du fanion faisant corps
Vous avez traqué l'occupant

Commandos d'Afrique, fier commandos
Commandos d'Afrique, lion dans l'assaut
Sans pitié tu travailles au couteau
Sans pitié tu défends le drapeau
Modèle de force et de foi
Que ton courage soit notre loi

Sous la violence de vos assauts
Malgré le poids de vos fardeaux
Tous les nids d'aigle sont tombés
La Provence, Belfort et le Rhin
Ces places n'ont pu vous empêcher
D'ouvrir à nos troupes un chemin

Souvenons-nous de tous nos morts
Quatre cents noms en lettre d'or
Ils sont gravés dans nos mémoires
Et si reviennent les souffrances
Que votre exemple et votre gloire
Nous guident pour servir la France



Promotion Pierre Brossolette

En fier normalien,
Pierre Brossolette
Pendant les heures sombres de la défaite
Sait garder l'honneur de son unité
Et de son âme toute dignité
La croix de guerre il reçoit à genoux
Et devient capitaine à la gloire de tous

Comme toi, volontaires, esprits neufs, cœurs ouverts
Pierre Brossolette, capitaine hardi
Nous donnerons nos vies pour la Grande Patrie
Devenir des filleuls a rendu nos cœurs fiers

Glorieux résistant,
Toujours combattant
Pour la liberté de la belle France
Contre l'ignominieuse tyrannie
Voguant de Londres jusqu'en Algérie
Liant les réseaux, portant la victoire
Frère éternel des "soutiers de la gloire"

Sur le "jouet des flots", quittant la patrie
La mer vers son destin le conduisit.
L'odieux ennemi soudain le capture,
L'emmène à Paris et le torture.
Il jure de se taire et d'être fort
Et préfère se donner la mort.



Promotion Opération Castor

Dès les premières lueurs,
Les dakotas sont partis,
Avec paras sans peur de lutter ou périr.
Dien Bien Phû est le lieu où ils doivent atterrir.
Un site dangereux voilant leur avenir.
Pour contrer l'avancée des maquisards Viêt-Minh,
Ils se sont tous lancés pour sauver l'Indochine.
Sauver notre héritage est l'objectif ultime.

Infanterie, Artillerie, Colo, Légion, Génie,
Toutes armes réunies, pour vaincre l'ennemi.
"Opération Castor" est notre promotion,
Gloire aux vivants et aux morts,
Qui luttèrent pour la Nation.
Saint-Cyr nous arrivons,
De tous les horizons,
Et ensemble formons,
Le Quatrième Bataillon.

Tout comme nos grands anciens
De l'Opération Castor,
Qui en sautant là-bas osèrent braver la mort,
Quatrième Bataillon, montre que tu es fort,
Pense à cette épopée,
À ces vaillants guerriers,
Qui là-bas sur l'horizon étaient parachutés.
Soyons dignes de ceux qui se sont sacrifiés.



Promotion Victoire d'Austerlitz

Victorieux à Ulm, tombeur de Vienne,
Napoléon aborde le Pratzen,
Et passant en revue la grande armée
Reçoit des soldats de puissants vivats
Soudain enflammés !

Officiers rêvant d'un bel avenir
Conservez en vous le souvenir
Du premier sang versé par Saint-Cyr
Et chantez toujours la gloire de ce jour
Victoire d'Austerlitz (bis)

Dans un épais brouillard sur le plateau
Nos valeureux grognards montent à l'assaut
Et un soleil nouveau luisant au ciel
Révèle à nos yeux le combat de ces
Soldats éternels.

La victoire est acquise en quelques heures
L'ennemi sous l'emprise de l'Empereur
Fuit sous le feu des vaillants grenadiers
Et par sa retraite, scelle sa défaite
Tressant nos lauriers !



Promotion Sous-lieutenant Vilain

Fier officier de Légion
Avide d'action
Tu as toujours su montrer
Honneur, fidélité
De la belle terre de France
Au soleil mexicain
Sous-lieutenant Vilain trace
Nous un glorieux chemin

Marchons, marchons
Derrière ceux de Camerone
Marchons, marchons
Quatrième bataillon !

À l'horizon du désert
Le soleil s'enfuit
Résiste fort légionnaire
Comme en Italie
Tant qu'ils ont encore des armes
Percent dans la nuit
Autant d'étincelles que d'étoiles
Et tombent les ennemis

Noble issue de ce serment
"Servir ou mourir"
Gardez-vous mon lieutenant
Un dernier soupir
Dans nos âmes toujours brûlant
Vit ton souvenir
Unis par ton nom maintenant
Décidé à nous instruire

Servons, servons
Avec ceux de Camerone
Servons, servons
Quatrième bataillon !



Promotion Denfert Rochereau

Guerrier vainqueur à Rome et à Sébastopol
Denfert Rochereau est digne d'être de notre école
Grand polytechnicien, illustre bâtisseur,
Notre Parrain demeure pour toujours dans nos cœurs.

Magnus miles aedificator,
Dux naster, in honorem.
Courageux combattant,
Bâtisseur, Ingénieur,
Ton exemple transcendant,
Nous suivons dans l'honneur.

La France périssait sous le feu des prussiens
Et Belfort encerclée était seule sans soutien.
À travers la famine et les coups sans répit,
Denfert Rochereau sauva l'honneur de la patrie.

Les vaillants défenseurs résistèrent sans relâche
Pour que notre drapeau reste toujours sans tâche.
Devant leur héroïsme, leur courage exemplaire,
L'ennemi leur rendît les honneurs de la guerre.

Nos anciens ont vécu sans faiblesse et sans peur
À jamais demeurons leurs dignes successeurs.
Étoiles nous guidant sur les voies de la gloire,
Leurs exploits immortels résonnent dans nos mémoires.



Promotion Commandant Pierre Messmer

Jeune lieutenant engagé dans la guerre
Prêt pour le combat
Il embarque pour l'Angleterre
Emboîtant le pas
Des forces françaises à l'étranger
En Érythrée, il fut bien vite décoré

Valeureux combattant au grand cœur
Donnez-nous l'ardeur,
Commandant Messmer,
De porter toujours
Le souvenir des anciens de cette guerre

Brave capitaine, menant sa compagnie
À Bir Hakeim
Il combattit quinze jours quinze nuits
Fière bataille !
Repoussant avec ses légionnaires
Les ennemies aux offensives meurtrières

Homme insatiable, il repart pour Londres
Servir la France
Soutenant les forces de l'ombre
Pour la Résistance
Débarqué bientôt en Normandie
Libérateur, acclamé dans les rues de Paris

Promu commandant, au Tonkin en mission
Fait prisonnier
Il s'évade, rejoint ses compagnons
Pour recommencer.
Fidèle officier, il portera
La légion d'honneur dont il recevra la Grand Croix.
Prêt pour le combat.
Il embarque pour l'Angleterre



Promotion Colonel Jean Sassi

Revenant de la campagne de France,
Vous vous redressez soldat Jean Sassi.
Préparant le jour de la délivrance,
Vous sabotez les armes de l'ennemi.

Courageux et toujours volontaire,
Quelqu'en soit le prix, servir la patrie.
Officier français, noble chef de guerre,
Colonel Jean Sassi la promotion vous suit.

Valeureux soutient de la Résistance,
Jedburgh, infiltré au cœur de l'action.
Parachuté au bord de la Durance,
Vous libérez le pays de Briançon.

Au onzième choc, combattant d'élite,
De simples soldats vous faites des héros.
Derrière Bagheera se forge le mythe
De ce bataillon brandissant le drapeau.

Dans Dien Bien Phu des soldats français meurent.
Dans la jungle, vous partez les épauler.
Deux milles Méos suivant avec ardeur,
Vous secourez vos compagnons rescapés.

Fidélité, force et sens de l'honneur,
La guérilla comme loi du terrain.
Audacieux vous défendez vos valeurs.
"Qui ose gagne" tel sera notre destin.



Promotion Lieutenant Alquier

Appelé par la France après votre service
Officier de réserve ardent fidèle et fier
Quittez le sol natal pour celui de l'Algérie
Offrant à la patrie votre âme de soldat

En Algérie s'en est allé afin de pacifier Tazalt
Combattre la rébellion sans jamais faire une halte
Jeune officier de hussards vers la victoire il a marché
Sans répit sans compter tout entier il s'est donné

Sur les pistes du Djebell d'Alger à Texenna
Tuant ceux qui s'opposent, graciant qui se rallie
Dans l'ardeur des combats le sang et la chaleur
Vos jeunes parachutistes gagnèrent tous les cœurs

Servant sous les drapeaux avec vos moghaznis
Arborant fièrement les armes de Bercheny
Vous ouvrez le chemin avec cette devise
"Si tu as tout perdu, il te reste l'honneur"

Nous voici devant vous fièrement à genoux
Vous promettant parrain de marcher jusqu'au bout
Sur vos pas glorieux lieutenant Alquier
Magnifique figure de l'officier français



Promotion Commandant Barek-Deligny

Fils de France, né pour revêtir
Les couleurs du drapeau
Choisissant de vous sertir
De l'ancre des fiers coloniaux
Vous rejoignez le Pacifique
Se dévoile la flamme allumée
De votre âme qui jamais n'abdique
Et vous adoube officier

Contemplez vos héritiers
En cette nuit
Jeunes officiers
Par l'honneur baptisés
Commandant Barek-Deligny

Devenu pétri d'idéal
Combattant du génie
Impavide, à vos hommes loyal
Héros de la Meuse en furie
Par delà les plaines d'Afrique
Et les blanches vallées des Balkans
Résonne au loin l'écho magnifique
Du nom d'un fier lieutenant

De la brousse jusqu'à Bouaké
S'élève un puissant cri
Mené par l'exemplarité
Varua Aito vous suit
S'éloignant de vos douces terres
Vers des horizons plus menaçants
Vous y apprenez que la guerre
Se paie en larmes de sang

Déjouant les sapes d'Uruzgan
Sans jamais défaillir
Épaulant vos frères afghans
Des rebelles vous contenez l'ire
Surpris par la perfide arme
Le kandak en marche est foudroyé
Touché à mort, vous succombez
Loin de la patrie en larme

Avec foi et honneur servant
Digne fils de Vauban
Vous gagnez le rang des héros
Que la gloire rend immortel
Et jamais vos filleuls fidèles
Ne remettent sabres aux fourreaux
Votre grandeur guide nos vies
Commandant Barek-Deligny



Promotion Chef de bataillon Perceval

Parmi les zouaves après la Grande Guerre
Vous vous démarquez de vos pairs
Brillant soldat dont les tirailleurs,
Vont reconnaître la grandeur !
La guerre éclate et vous sous-lieutenant
Commandez votre groupe franc
Et les Allemands vont vaciller
Pris dans une lutte acharnée

Voyez Perceval
Dans les matins brumeux de Bretagne
S'avancent vos enfants d'arme et d'idéal
Que votre foi nous accompagne !
Fier officier Joseph Perceval
Par les mots de notre serment
Donnez nous l'audace
De servir jusqu'au bout !

Cette nuit voit briller sur nos sabres
Votre nom comme un héritage
Donnez-nous l'audace
De servir jusqu'au bout.
Contre-chant
Voyez Joseph Perceval
Vos fils à genoux
Demandant l'audace
De servir jusqu'au bout.

Prisonnier du palais de l'Élysée,
Plein d'allant vous vous évadez
Parti rallier le Tchad et Leclerc
Renaître et vaincre en plein désert !
Vous obtenez baïonnette au canon,
La croix de la Libération,
Face à vous toute une compagnie,
Dans les sables de Tunisie !

Après avoir gagné la Normandie
Vous luttez au cœur de Paris
Puis libérez la terre d'Alsace,
Où tant de coloniaux trépassent !
Le serment de Koufra est bien tenu :
Le RMT reste invaincu !
Au nid d'aigle l'épopée s'achève,
Vos clairons y sonnent la trêve !



Promotion Chef de bataillon Delvert

La Grande Guerre déchirait notre belle patrie
La France dans la tempête appelait ses enfants
Delvert sous ces sombres nuages vint gravement
Menant ses hommes avec courage pour son pays

En ce jour enseignez l'audace et la grandeur
Au bataillon qui s'avance dans l'honneur
Commandant Charles Delvert, pour marcher
Sur vos traces nous servons, jeunes officiers !

À l'automne de la guerre, sous un rideau de pluie
La boue recouvre les hommes d'un linceul infini.
Quand vous menez l'assaut se lèvent parmi les ombres
Ces hommes et le drapeau défiant l'orage sombre.

Dans la fumée des canons, héros du fort de Vaux,
Vous avez bravé la mort, contenu les assauts.
Malgré le froid, le feu, la peur de l'inconnu,
Quand sonne la relève vous restez invaincu.

La plume remplaçant l'épée célébrera la victoire.
L'homme sortant des tranchées nous conta son histoire.
Humbles "Carnets d'un Fantassin", par cet ouvrage,
Vous associez à nos destins un héritage.

Voyez vos fils droits et fiers, qu'éclairent les étoiles,
Rêvant sous cette bannière d'être un jour votre égal.
Célébrons la plume qui honore la mémoire
De ceux par qui la France emporta la victoire.



Promotion Chef de bataillon Raymond Dronne

L'Europe se drape d'un voile funeste
Mais Raymond Dronne sur ses idéaux reste
À l'aube d'une immense carrière d'officier
Par l'excellence le jeune Sarthois s'est élevé
Traversant la Méditerranée
Pour la Patrie au commencement de la guerre
Depuis Douala il est des premiers
À rallier la colonne Leclerc

L'audace de servir
Nous guide comme vous
Pour l'ensemble des français libres
Nous resterons debout
Vamos con el Capitan
Commandant Raymond Dronne
Dans nos cœurs et nos âmes
C'est l'honneur que l'on prône

Dronne et ses hommes traversent le désert
Et de leur feu purifient cet enfer.
Ceux de Fezzan se rappellent toujours du brave
Capitaine qui libéra cette enclave
Lorsqu'une rafale fait jaillir son sang
Il devient le héros de tout son régiment
C'est le Capitaine de la « Nueve »
Ses soldats lui sont dévoués !

En Normandie, lors du débarquement
Les balles ricochent sur ses chars vaillants
Toute résistance s'efface sous ses chenilles,
Pour le laisser passer et libérer Paris.
À Écouché il' arrache la victoire
À toute la nation il redonne l'espoir
Le peuple célèbre sa bravoure
Car il a délivré Strasbourg

Franchissant le Rhin sans se retourner
Dronne et ses hommes poursuivent leur percée
Repoussant vaillamment les derniers ennemis
Jusqu'au nid d'aigle leur confiance n'a pas faibli
Dans la paix durement retrouvée
En terre d'Indochine Dronne fut appelé
La guerre finie il retourne en France
Célébrer la paix qui commence.



Promotion Capitaine BERGOT

Dans la France occupée
Une vocation est née.
Le jeune Bergot
Prend les armes en héros.
Comme vous, levons nous
Et osons servir, sans crainte de périr
Au nom de nos idéaux

Pour la France, en héritier loyaux
de l'audace du capitaine Bergot.
Officiers ! Combattons vaillamment.
Volontaires, et ardents défenseurs
De la France, de sa gloire sa grandeur
Officiers, nous servirons fièrement

Vos paras harcelés
Prouvent leur ardeur à Tû-lê
En suivant Bigeard
Bientôt c'est la gloire.
Audacieux légionnaire,
Luttant jusqu'au bout,
jusqu'à Dien Bien Phu
Capturé dans le chaos.

Rescapé des combats,
de l'enfer Indochinois
Sous le ciel d'Algérie,
Vous bravez l'ennemi.
Mais soudain vous tombez
France souviens toi que là bas pour toi
Bergot a versé son sang

C'est la fin du combat
Mais le feu ne s'éteint pas.
Bien loin d'abandonner,
Par la plume vous renaissez.
Compagnons, nous lirons
Ces pages d'histoire, ces récits de gloire
L'honneur des soldats français.



Promotion Chef de bataillon Raymond Dronne

L'Europe se drape d'un voile funeste
Mais Raymond Dronne sur ses idéaux reste
A l'aube d'une immense carrière d'officier
Par l'excellence le jeune Sarthois s'est élevé
Traversant la Méditerranée
Pour la Patrie au commencement de la guerre
Depuis Douala il est des premiers
À rallier la colonne Leclerc

L'audace de servir
Nous guide comme vous
Pour l'ensemble des français libres
Nous resterons debout
Vamos con el Capitan
Commandant Raymond Dronne
Dans nos cœurs et nos âmes
C'est l'honneur que l'on prône

Dronne et ses hommes traversent le désert
Et de leur feu purifient cet enfer.
Ceux de Fezzan se rappellent toujours du brave
Capitaine qui libéra cette enclave
Lorsqu'une rafale fait jaillir son sang
Il devient le héros de tout son régiment
C'est le Capitaine de la « Nueve »
Ses soldats lui sont dévoués !

En Normandie, lors du débarquement
Les balles ricochent sur ses chars vaillants
Toute résistance s'efface sous ses chenilles,
Pour le laisser passer et libérer Paris.
A Écouché il' arrache la victoire
À toute la nation il redonne l'espoir
Le peuple célèbre sa bravoure
Car il a délivré Strasbourg

Franchissant le Rhin sans se retourner
Dronne et ses hommes poursuivent leur percée
Repoussant vaillamment les derniers ennemis
Jusqu'au nid d'aigle leur confiance n'a pas faibli
Dans la paix durement retrouvée
En terre d'Indochine Dronne fut appelé
La guerre finie il retourne en France
Célébrer la paix qui commence.



Promotion Chef de bataillon Delvert

La Grande Guerre déchirait notre belle patrie
La France dans la tempête appelait ses enfants
Delvert sous ces sombres nuages vint gravement
Menant ses hommes avec courage pour son pays

En ce jour enseignez l'audace et la grandeur
Au bataillon qui s'avance dans l'honneur
Commandant Charles Delvert, pour marcher
Sur vos traces nous servons, jeunes officiers !

À l'automne de la guerre, sous un rideau de pluie
La boue recouvre les hommes d'un linceul infini.
Quand vous menez l'assaut se lèvent parmi les ombres
Ces hommes et le drapeau défiant l'orage sombre.

Dans la fumée des canons, héros du fort de Vaux,
Vous avez bravé la mort, contenu les assauts.
Malgré le froid, le feu, la peur de l'inconnu,
Quand sonne la relève vous restez invaincu.

La plume remplaçant l'épée célébrera la victoire.
L'homme sortant des tranchées nous conta son histoire.
Humbles "Carnets d'un Fantassin", par cet ouvrage,
Vous associez à nos destins un héritage.

Voyez vos fils droits et fiers, qu'éclairent les étoiles,
Rêvant sous cette bannière d'être un jour votre égal.
Célébrons la plume qui honore la mémoire
De ceux par qui la France emporta la victoire.



Promotion Chef de bataillon Perceval

Parmi les zouaves après la Grande Guerre
Vous vous démarquez de vos pairs
Brillant soldat dont les tirailleurs,
Vont reconnaître la grandeur !
La guerre éclate et vous sous-lieutenant
Commandez votre groupe franc
Et les Allemands vont vaciller
Pris dans une lutte acharnée

Voyez Perceval
Dans les matins brumeux de Bretagne
S'avancent vos enfants d'arme et d'idéal
Que votre foi nous accompagne !
Fier officier Joseph Perceval
Par les mots de notre serment
Donnez nous l'audace
De servir jusqu'au bout !

Cette nuit voit briller sur nos sabres
Votre nom comme un héritage
Donnez-nous l'audace
De servir jusqu'au bout.

Contre-chant
Voyez Joseph Perceval
Vos fils à genoux
Demandant l'audace
De servir jusqu'au bout.

Prisonnier du palais de l’Élysée,
Plein d'allant vous vous évadez
Parti rallier le Tchad et Leclerc
Renaître et vaincre en plein désert !
Vous obtenez baïonnette au canon,
La croix de la Libération,
Face à vous toute une compagnie,
Dans les sables de Tunisie !

Après avoir gagné la Normandie
Vous luttez au cœur de Paris
Puis libérez la terre d'Alsace,
Où tant de coloniaux trépassent !
Le serment de Koufra est bien tenu :
Le RMT reste invaincu !
Au nid d'aigle l'épopée s'achève,
Vos clairons y sonnent la trêve !



Promotion Commandant Barek-Deligny

Fils de France, né pour revêtir
Les couleurs du drapeau
Choisissant de vous sertir
De l'ancre des fiers coloniaux
Vous rejoignez le Pacifique
Se dévoile la flamme allumée
De votre âme qui jamais n'abdique
Et vous adoube officier

Contemplez vos héritiers
En cette nuit
Jeunes officiers
Par l'honneur baptisés
Commandant Barek-Deligny

Devenu pétri d'idéal
Combattant du génie
Impavide, à vos hommes loyal
Héros de la Meuse en furie
Par delà les plaines d'Afrique
Et les blanches vallées des Balkans
Résonne au loin l'écho magnifique
Du nom d'un fier lieutenant

De la brousse jusqu'à Bouaké
S'élève un puissant cri
Mené par l'exemplarité
Varua Aito vous suit
S'éloignant de vos douces terres
Vers des horizons plus menaçants
Vous y apprenez que la guerre
Se paie en larmes de sang

Déjouant les sapes d'Uruzgan
Sans jamais défaillir
Épaulant vos frères afghans
Des rebelles vous contenez l'ire
Surpris par la perfide arme
Le kandak en marche est foudroyé
Touché à mort, vous succombez
Loin de la patrie en larme

Avec foi et honneur servant
Digne fils de Vauban
Vous gagnez le rang des héros
Que la gloire rend immortel
Et jamais vos filleuls fidèles
Ne remettent sabres aux fourreaux
Votre grandeur guide nos vies
Commandant Barek-Deligny



Promotion Lieutenant Alquier

Appelé par la France après votre service
Officier de réserve ardent fidèle et fier
Quittez le sol natal pour celui de l'Algérie
Offrant à la patrie votre âme de soldat

En Algérie s'en est allé afin de pacifier Tazalt
Combattre la rébellion sans jamais faire une halte
Jeune officier de hussards vers la victoire il a marché
Sans répit sans compter tout entier il s'est donné

Sur les pistes du Djebell d'Alger à Texenna
Tuant ceux qui s'opposent, graciant qui se rallie
Dans l'ardeur des combats le sang et la chaleur
Vos jeunes parachutistes gagnèrent tous les cœurs

Servant sous les drapeaux avec vos moghaznis
Arborant fièrement les armes de Bercheny
Vous ouvrez le chemin avec cette devise
"Si tu as tout perdu, il te reste l'honneur"

Nous voici devant vous fièrement à genoux
Vous promettant parrain de marcher jusqu'au bout
Sur vos pas glorieux lieutenant Alquier
Magnifique figure de l'officier français



Promotion Colonel Jean Sassi

Revenant de la campagne de France,
Vous vous redressez soldat Jean Sassi.
Préparant le jour de la délivrance,
Vous sabotez les armes de l'ennemi.

Courageux et toujours volontaire,
Quelqu'en soit le prix, servir la patrie.
Officier français, noble chef de guerre,
Colonel Jean Sassi la promotion vous suit.

Valeureux soutient de la Résistance,
Jedburgh, infiltré au cœur de l'action.
Parachuté au bord de la Durance,
Vous libérez le pays de Briançon.

Au onzième choc, combattant d'élite,
De simples soldats vous faites des héros.
Derrière Bagheera se forge le mythe
De ce bataillon brandissant le drapeau.

Dans Dien Bien Phu des soldats français meurent.
Dans la jungle, vous partez les épauler.
Deux milles Méos suivant avec ardeur,
Vous secourez vos compagnons rescapés.

Fidélité, force et sens de l'honneur,
La guérilla comme loi du terrain.
Audacieux vous défendez vos valeurs.
"Qui ose gagne" tel sera notre destin.



Promotion Commandant Pierre Messmer

Jeune lieutenant engagé dans la guerre
Prêt pour le combat
Il embarque pour l'Angleterre
Emboîtant le pas
Des forces françaises à l'étranger
En Érythrée, il fut bien vite décoré

Valeureux combattant au grand cœur
Donnez-nous l'ardeur,
Commandant Messmer,
De porter toujours
Le souvenir des anciens de cette guerre

Brave capitaine, menant sa compagnie
À Bir Hakeim
Il combattit quinze jours quinze nuits
Fière bataille !
Repoussant avec ses légionnaires
Les ennemies aux offensives meurtrières

Homme insatiable, il repart pour Londres
Servir la France
Soutenant les forces de l'ombre
Pour la Résistance
Débarqué bientôt en Normandie
Libérateur, acclamé dans les rues de Paris

Promu commandant, au Tonkin en mission
Fait prisonnier
Il s'évade, rejoint ses compagnons
Pour recommencer.
Fidèle officier, il portera
La légion d'honneur dont il recevra la Grand Croix.
Prêt pour le combat.
Il embarque pour l'Angleterre



Promotion Denfert Rochereau

Guerrier vainqueur à Rome et à Sépastopol
Denfert Rochereau est digne d'être de notre école
Grand polytechnicien, illustre bâtisseur,
Notre Parrain demeure pour toujours dans nos cœurs.

Magnus miles aedificator,
Dux naster, in honorem.
Courageux combattant,
Bâtisseur, Ingénieur,
Ton exemple transcendant,
Nous suivons dans l'honneur.

La France périssait sous le feu des prussiens
Et Belfort encerclée était seule sans soutien.
A travers la famine et les coups sans répit,
Denfert Rochereau sauva l'honneur de la patrie.

Les vaillants défenseurs résistèrent sans relâche
Pour que notre drapeau reste toujours sans tâche.
Devant leur héroïsme, leur courage exemplaire,
L'ennemi leur rendît les honneurs de la guerre.

Nos anciens ont vécu sans faiblesse et sans peur
A jamais demeurons leurs dignes successeurs.
Étoiles nous guidant sur les voies de la gloire,
Leurs exploits immortels résonnent dans nos mémoires.



Promotion Sous-lieutenant Vilain

Fier officier de Légion
Avide d'action
Tu as toujours su montrer
Honneur, fidélité
De la belle terre de France
Au soleil mexicain
Sous-lieutenant Vilain trace
Nous un glorieux chemin

Marchons, marchons
Derrière ceux de Camerone
Marchons, marchons
Quatrième bataillon !

A l'horizon du désert
Le soleil s'enfuit
Résiste fort légionnaire
Comme en Italie
Tant qu'ils ont encore des armes
Percent dans la nuit
Autant d'étincelles que d'étoiles
Et tombent les ennemis

Noble issue de ce serment
"Servir ou mourir"
Gardez-vous mon lieutenant
Un dernier soupir
Dans nos âmes toujours brûlant
Vit ton souvenir
Unis par ton nom maintenant
Décidé à nous instruire

Servons, servons
Avec ceux de Camerone
Servons, servons
Quatrième bataillon !



Promotion Victoire d'Austerlitz

Victorieux à Ulm, tombeur de Vienne,
Napoléon aborde le Pratzen,
Et passant en revue la grande armée
Reçoit des soldats de puissants vivats
Soudain enflammés !

Officiers rêvant d'un bel avenir
Conservez en vous le souvenir
Du premier sang versé par Saint-Cyr
Et chantez toujours la gloire de ce jour
Victoire d'Austerlitz | bis

Dans un épais brouillard sur le plateau
Nos valeureux grognards montent à l'assaut
Et un soleil nouveau luisant au ciel
Révèle à nos yeux le combat de ces
Soldats éternels.

La victoire est acquise en quelques heures
L'ennemi sous l'emprise de l'Empereur
Fuit sous le feu des vaillants grenadiers
Et par sa retraite, scelle sa défaite
Tressant nos lauriers !



Promotion Opération Castor

Dès les premières lueurs,Les dakotas sont partis,
Avec paras sans peur de lutter ou périr.
Dien Bien Phû est le lieu où ils doivent atterrir.
Un site dangereux voilant leur avenir.
Pour contrer l'avancée des maquisards Viêt-Minh,
Ils se sont tous lancés pour sauver l'Indochine.
Sauver notre héritage est l'objectif ultime.

Infanterie, Artillerie, Colo, Légion, Génie,
Toutes armes réunies, pour vaincre l'ennemi.
"Opération Castor" est notre promotion,
Gloire aux vivants et aux morts,
Qui luttèrent pour la Nation.
Saint-Cyr nous arrivons,
De tous les horizons,
Et ensemble formons,
Le Quatrième Bataillon.

Tout comme nos grands anciens
De l'Opération Castor,
Qui en sautant là-bas osèrent braver la mort,
Quatrième Bataillon, montre que tu es fort,
Pense à cette épopée,
A ces vaillants guerriers,
Qui là-bas sur l'horizon étaient parachutés.
Soyons dignes de ceux qui se sont sacrifiés.



Promotion Pierre Brossolette

En fier normalien,
Pierre Brossolette
Pendant les heures sombres de la défaite
Sait garder l'honneur de son unité
Et de son âme toute dignité
La croix de guerre il reçoit à genoux
Et devient capitaine à la gloire de tous

Comme toi, volontaires, esprits neufs, cœurs ouverts
Pierre Brossolette, capitaine hardi
Nous donnerons nos vies pour la Grande Patrie
Devenir des filleuls a rendu nos cœurs fiers

Glorieux résistant,
Toujours combattant
Pour la liberté de la belle France
Contre l'ignominieuse tyrannie
Voguant de Londres jusqu'en Algérie
Liant les réseaux, portant la victoire
Frère éternel des "soutiers de la gloire"

Sur le "jouet des flots", quittant la patrie
La mer vers son destin le conduisit.
L'odieux ennemi soudain le capture,
L'emmène à Paris et le torture.
Il jure de se taire et d'être fort
Et préfère se donner la mort.



Promotion Commandos d'Afrique

Volontaires de tous horizonsPour effacer l'humiliation
Toujours prêts à braver la mort
D'un seul désir d'un même élan
Autour du fanion faisant corps
Vous avez traqué l'occupant

Commandos d'Afrique, fier commandos
Commandos d'Afrique , lion dans l'assaut
Sans pitié tu travailles au couteau
Sans pitié tu défends le drapeau
Modèle de force et de foi
Que ton courage soit notre loi

Sous la violence de vos assauts
Malgré le poids de vos fardeaux
Tous les nids d'aigle sont tombés
La Provence, Belfort et le Rhin
Ces places n'ont pu vous empêcher
D'ouvrir à nos troupes un chemin

Souvenons-nous de tous nos morts
Quatre cents noms en lettre d'or
Ils sont gravés dans nos mémoires
Et si reviennent les souffrances
Que votre exemple et votre gloire
Nous guident pour servir la France



Promotion Armée d'Afrique

Spahis et légionnaires, tirailleurs marocains,
Fiers kabyles servant nos unités d'élite,
Troupes amalgamées qu'une foi pure habite,
Vous étiez au combat les glorieux Africains.

Vous alliez fièrement
Montrant votre vaillance
Sur tous les continents
A l'appel de la France.

Le Tchad, le Sénégal, l'Atlas d'un blanc cendré
Tremblent toujours le soir de vos échos tenaces.
Vous avez en tout lieu imprimé votre trace,
Vos feux, votre lumière et vos rythmes guerriers.

Et quand fut bousculée l'armée du continent,
Quand l'ennemi moqueur occupait la Patrie,
Dans un élan vainqueur, se dressant d'Algérie
L'armée qui a surgit a tenu son serment.

Vous vivez dans nos chants, vous vivez dans nos cœurs
Et aujourd'hui encore votre légende épique
Nous appelle a servir en soldats héroïques,
Que notre régiment vous suive avec ardeur.



Promotion Vieille Garde

Ils ont honoré le drapeau
Par delà les frontières
De Wagram à Marengo,
Ils firent trembler la Terre
Marchant au rythme des tambours,
ils montrèrent leur bravoure.
À Friedland comme à Iéna,
L'ennemi capitula.

Vieille Garde, voici tes descendants,
Enfants d'Austerlitz et d'Arcole,
Nous gardons le flambeau ardent,
Brûlant en nous toujours dans cette école.

Brandissant l'aigle de la gloire,
Partout suivirent l'Empereur,
Exemple moral de notre histoire,
Sachons leur faire honneur.
Que votre panache au combat vous fidèle grognard,
A tout jamais guide nos pas,
Vers d'éclatantes victoires.

Comme vous dans le dernier carré
Pussions nous rester fier
Et par de la le sang versé
Servir pour notre terre.
Que dans un ultime sacrifice
Nous faisions resplendir
L'éclat du soleil d'Austerlitz
Comme un dernier soupir.



Promotion Lieutenant-colonel Saint Jacques

Ni le courage ni la fierté
Ne sont valeurs périmées.
Par la bravoure qui guide leurs actes
Depuis toujours des volontaires
Refont ce pacte : Gagner la guerre.

Comme tout ceux qui, avant nous
Pour la victoire ce sont unis
Nous acceptons tous de souffrir
Pour ce que nous avons choisi :
Ne pas subir.

Il est parmi ces volontaires
Un homme brave comme ses pairs
Dont le courage et le mérite,
La volonté qui le poussait
Imposent à tous le respect.

Saint Jacques dont toute la valeur
Fait à la France rendre honneur.
Nous vous avons pris pour exemple
Saint Jacques dont le souvenir
Vient pour tracer notre avenir.



Promotion Kolwezi

Sur Kolwezi ils ont sauté
Ces Français par le sang versé
Servant la paix, la liberté
Exemples pour nous, officiers.

Ils ont honoré leur Drapeau
Reprenons le flambeau
À la gloire de la Légion
"More Majorum"

Sous un ciel lourd, chargé d'orages
Ils ont délivré les otages
Dans l'honneur, la fidélité
Comme eux, servons avec fierté.

Fidélité aux traditions
Unis par notre promotion
Partout où le combat fait signe
De nos anciens montrons-nous dignes.



Promotion Division marocaine

Tous ces pas qui raisonnaient dans le lointain
Et tous ces accents étrangers au petit matin
Vers nous brandissant leurs drapeaux soudain | bis
Nos frères africains | bis

Ils donnèrent leur sueur et leur sang sans compter
Arrachant les victoires les plus inespérées
Et dans ses combats, elle s'est faite reine | bis
Division marocaine | bis

Elle s'illustra tout au long de la grande guerre
Et ses fourragères rouges étincelèrent
Première acclamée des alsaciens lorrains | bis
Sauvant Château-Salins }bis

Aujourd'hui nous contemplons ces vieux briscards
Le courage, la volonté en on fait la gloire
Légionnaires, artilleurs, zouaves et turcos | bis
Coude à coude à l'assaut | bis



Promotion Mont Froid

Dans les glaces des Alpes
Les chasseurs escaladaient
Ils allaient à la rencontre
De l'ennemi bien installé
Et tous hommes d'endurance
Vers les cimes de notre France
Les chasseurs arrivaient !
Les chasseurs arrivaient !

Dans la grande nuit des Alpes
Les chasseurs s'élançaient
Lorsque la bataille s'engagea
Mont Froid, ta crête s'illumina
Avant l'aube de la victoire
Résonnent les bruits du combat
Et le pic sous le grand choc
Est enlevé bloc par bloc

Ils allaient par leur audace
Par le sang qu'ils ont versé
Sur le blanc manteau des Alpes
Retracer nos fières frontières
Car là haut tout près de Dieu,
Entre la terre et les cieux
Des chasseurs sont tombés !
Des chasseurs sont tombés !

Chaque an, la neige tout recouvre
Mais ils demeurent en nos cœurs
Que leur magnifique exemple
Nous serve aujourd'hui et demain
Si l'histoire de la France
Doit s'écrire par nos mains
Devenons les exemples
D'une vie et d'un destin



Promotion Victoire de la Marne

La Champagne résonne sous les pas des Uhlans
Des orages d'acier s'abattent sur nos rangs
Les morts de Charleroi hantent encore les esprits
La défaite déjà se dessine sur Paris }bis

Vainqueurs de la Marne, soldats et officiers,
Acceptez cet hommage de notre bataillon.
Fidèles à votre image nous sommes vos héritiers | bis

Au cœur de la tourmente l'armée va reculer
Dans la tristesse d'automne elle paraît s'enliser.
Mais à l'appel de Joffre soudain les clairons sonnent
Annonçant la victoire que la Patrie ordonne | bis

Et comme par miracle, dans un nouvel élan
S'avancent triomphalement nos fiers régiments.
La victoire de la Marne rentrera dans l'histoire
Gravée sur nos drapeaux pour la France et sa gloire | bis



Promotion Ceux du Liban

Dans la boue, les sillons, sous le ciel gris nous marchons.
Malgré la fatigue et la pluie, malgré la famine et l'ennui.
Nous veillons et nous attendons que pour nous gronde le canon.
Si demain il nous appelait, nous partirions sans un regret.

La France pleure ses enfants, tombés là-bas au Levant
Nous garderons leur souvenir, comme eux nous voulons bien servir.
Nos anciens du Liban, nous précèdent en avant,
Vivant pour la même raison, pour la France nous servirons.

Sous le soleil de plomb brûlant, montaient nos rires et nos chants.
Notre sourire était la paix pour tout ces enfants qui souffraient
Partout des orages d'acier, sur terre se sont déchaînés
Pour que sous un ciel bas et noir, à jamais meurt tout espoir